Avertir le modérateur

otan

  • Les députés non-inscrits interdits de parole !

    Contre tous les usages et le respect du plus élémentaire pluralisme démocratique, la Conférence des présidents de l’Assemblée Nationale vient de supprimer, pour le débat sur l’envoi de renforts français en Afghanistan, le temps de parole ordinairement attribué aux députés non-inscrits.

    feea51885cfc3abb81ad16d67af39db3.jpgEn effet, dans chaque débat parlementaire, les non-inscrits disposent toujours d’un temps d’expression, même réduit, afin que l’ensemble des sensibilités du Parlement, qui représente la Nation dans toutes ses composantes, puisse avoir voix au chapitre.

    C'est pour cette raison que j'ai décidé de relayer ci-dessous le Projet d’intervention du député Nicolas DUPONT-AIGNAN, puisque une fois de plus, et malgré les engagements de la majorité actuelle sur le rôle du Parlement, Internet se révèle un espace démocratique plus large que l'enceinte de l'Assemblée nationale.

    Dans un communiqué de presse en date du 3 avril 2008, le Président de Debout la République considère la réintégration complète de la France dans l’OTAN comme " une faute gravissime vis-à-vis de l’intérêt supérieur de la France et des Français : à devenir le supplétif obéissant des Etats-Unis, notre pays sera traité en vassal et placé de facto sous protectorat de Washington. Il perdra son rang, c’est-à-dire sa crédibilité sur la scène mondiale, sa capacité et donc sa vocation mêmes à peser sur les destinées du monde. " Puisque tous les représentants élus du peuple ne peuvent pas s'exprimer au sein de l'Assemblée nationale, il semble naturel, à l'instar de Nicolas Dupont-Aignan, de réclamer un référendum sur la réintégration de la France dans l'OTAN.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu